• Bonsoir à toutes et tous, je reviens vers vous ce soir, car M894, a demandé à Mon Maître, si je pouvais accompagner S894, lors de la plastification de sa carte.

    En ce qui me concerne, j’étais pour l’accompagner, et Mon Roi a accepté que je l’accompagne… Nady (S894), et moi avons décidé d’une date pour remplir ce défi…

    Je savais que Nady serait sûrement stressée de devoir faire ce défi sans son Maître et surtout c’était une première pour elle… Alors j’ai su que je devais être la plus décontractée possible afin qu’elle remplisse son défi le mieux possible…

    Lorsque nous nous sommes retrouvées, j’ai vu qu’elle était hyper stressée, en ce qui me concerne j’étais totalement décontractée, contrairement à mes habitudes, mais bon ne dit-on pas que tout le monde change… ??

    Bref… nous voilà parties pour les imprimeries, qui font aussi la plastification… Ni Nady, ni sont Maître ne se sont renseignés des imprimeries qui faisaient les plastifications… Nous étions donc parties pour toutes les faire… Nous passons devant une imprimerie, mais elle est fermée, on continue donc notre chemin et nous arrivons dans une imprimerie, nous montons à l’étage car personne à l’accueil, et là on nous dit, qu’ils font les plastifications pour les très grands formats… Autant dire que ce n’est pas une carte qu’il nous aurait fallait, mais beaucoup, beaucoup plus…

     

    Rencontre avec Nady, S894Rencontre avec Nady, S894

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Nous sommes donc reparties, nous sommes allées dans une autre imprimerie, mais elle était fermée… Avant d’aller dans une autre ville, nous avons décidé de retourner devant la première, et là elle était enfin ouverte… Nous sommes donc rentrées et Nady a demandé s’ils plastifiaient les cartes, en montrant la sienne, et la dame lui a dit que oui… Ouf enfin, nous avions trouvé… La dame a souri lorsqu’elle a vu la carte… J’ai su que cela se passerait bien à ce moment là…

    Rencontre avec Nady, S894

     

     La dame nous a dit que nous devrons attendre 10 minutes que l’appareil chauffe… On lui a dit pas de problème on va attendre… J’en ai profité pour prendre quelques photos, que vous verrez dans la contribution sur Montrées…

    Puis Nady me propose de me prendre en photo, donc me sentant à l’aise, je me suis un peu lâchée… Mais juste un peu… Je vous laisse seuls juges…

     

     Rencontre avec Nady, S894

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Rencontre avec Nady, S894

     

     

     

     

     

     

     

    Ensuite, nous sommes retournées au comptoir pour attendre sagement la carte… Le top orange que j’avais mi en dessous ma tunique, non pas par pudeur, mais pour avoir une touche de couleur, ne cessait de remonter… J’ai donc soulevé ma tunique pour le faire redescendre… Oui vous avez compris, je me suis retrouvée cul nu dans l’imprimerie… Juste après que j’ai eu fini, je vois un homme s’approchait du comptoir, et il me regarde bizarrement… Là je comprends qu’il a du me voir les fesses à l’air… Mais au lieu d’être décontenancée, je lui souris sans même rougir… Qui l’eût cru ???

    Puis la dame nous a donné la carte fraîchement plastifiée, et nous sommes sorties…

     

    Rencontre avec Nady, S894

     

    Nous sommes allées dans un bar pour fêter ça, Nady avec un chocolat chaud, moi avec un thé vert…

    Je suis soumise meiline, s775, et j’ai franchi un nouveau cap… J’ai été la guide pour l’une de mes consœurs, et je me suis aperçue que j’avais su garder ma bonne humeur et mon calme en toute circonstance… Je vois que je grandis encore aux côtés de Mon Roi… Et ce qui me ravie aussi, c’est que Maître Nadal, M894, et Nady, S894, étaient tous les deux très contents du résultat… Je tiens à remercier Maître Nadal de m’avoir fait confiance, et je remercie Nady de s’en être remise à ma maigre expérience… Et surtout je remercie Mon Roi d’avoir accepté que je le fasse, de me porter et de m’encourager comme il le fait… Merci de Maître de vouloir mon bien et mon épanouissement.

     


    3 commentaires
  • Bonsoir à toutes et tous, je reviens vers vous ce soir, sur un ordre de Mon Roi… Je vous explique depuis le début…

    Tout a commencé lorsqu’un jeudi soir, en rentrant du boulot, je me suis connectée, et j’ai échangé sur MSN avec Melle Psyché, pendant la discussion, je lui parle de ma journée et surtout de notre rencontre, à mes collègues et moi-même, avec notre nouveau psy, en effet nous discutons une fois par mois avec un psychologue dans le cadre de mon travail. Et je lui explique que le psy qui est un homme, c’est la première fois que nous avons un homme, donc je lui explique que le psy m’a troublée et donc déstabilisée. Ce sont des choses qui arrivent allez-vous me dire…

    Ensuite dans un mail que j’envoie à Mon Maître, je lui explique ce qui m’est arrivé, et lui dis que je ne comprends pas pourquoi j’ai été aussi troublée… Et Mon Roi en me répondant, me dit que peut-être le psy est un Maître BDSM… Et que pour le vérifier, il veut que lors de ma prochaine rencontre avec lui, je porte un collier ras de cou…

    Autant vous dire que je suis restée sur le cul, je ne vois pas comment le dire autrement, désolée… D’autant plus que je refusais totalement de porter un quelconque signe de soumission au travail. Mais Mon Roi, sait me faire passer le cap, tout en douceur en me faisant porter un ras de cou… Cela ne va pas m’empêcher de stresser, mais bon ce sera toujours plus facile avec un ras de cou qu’avec un vrai collier de soumise… Aussi j’envoie à Mon Roi les photos des deux seuls ras de cou que je possède… Dans un mail que Mon Maître me renvoie, le verdict tombe… Aucun des deux ne convient… Bon sur le coup, j’avoue j’ai trouvé ça violent… Mais Mon Roi m’a expliqué pourquoi ils ne convenaient ni l’un ni l’autre, ils ne sont pas assez voyants… C’est alors qu’il m’envoie un ras de cou qui lui convient.

    Puis il me dit que je pourrais faire le même genre avec ma médaille yin/yang, si j’ai une machine à coudre… Je lui réponds donc que je n’ai pas de machine à coudre, mais je lui envoie en même temps des liens de ras de cou sur lesquels je pourrais essayer d’ajouter ma médaille yin/yang…

    Au final j’ai réfléchi à ce que je pourrais faire, moi-même, je regarde ce que j’ai à la maison comme matériel… Mais sans vraiment vouloir faire quoi que ce soit, et je n’ai pas le tissu pour faire le ras de cou, donc je me dis que je vais attendre ce que Mon Roi va choisir, et ajouter la médaille dessus… Mais voilà deux jours après, alors que je suis en train de faire 2/3 courses, me pique l’idée d’aller voir dans le rayon couture, qui est minuscule en fait… Mais je trouve le tissu qu’il me faut, et j’achète des boutons pressions afin de faire un fermoir à mon collier ras de cou… Le soir même, je faisais mon ras de cou… Cela m’a pris la soirée pour le faire, car j’ai eu quelques ratés, de débutante, je ne couds jamais ou presque… Mais j’ai réussi à faire pratiquement le même modèle…

    Assez contente et fière de moi, je dois bien l’avouer, j’ai envoyé les photos de ce que j’ai fait à Mon Roi, en espérant que cela lui convienne… Et oui Mon Roi m’a grandement félicité pour mon beau travail, et j’en suis vraiment heureuse… Voilà le résultat, qu’en pensez-vous.. ??

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Ce que je retiens de cet épisode du ras de cou, au-delà du fait que je vais porter un ras de cou, signe de soumission pour les initiés, pendant mon travail… C’est qu’avec un peu d’imagination, de réflexion et de matériel, une soumise peut fabriquer elle-même des objets qui lui  permettent de vivre sa soumission… J’ai pris plaisir à créer ce collier ras de cou, et je me suis vraiment appliquée afin qu’il soit le plus beau possible, et mon travail a été récompensé par les compliments de Mon Roi…

    Je suis soumise meiline, s775 et je continue d’apprendre de ce que me fait faire Mon Roi, et je tiens à le remercier pour la patience, la présence et la douce fermeté dont il fait preuve à mon égard… Un grand MERCI Mon Roi.


    8 commentaires
  • Bonsoir à toutes et tous, je reviens vers vous ce soir, à la demande de Mon nouveau Roi. En effet il m’a ordonné de faire un article sur la punition qu’il m’a donné…

    Eh oui moi qui suis docile en règle générale, j’ai été punie… Je vous explique le pourquoi de cette punition…

    C’est en rapport avec les photos de moi pour le reportage de la soirée Montrées du 8 Février. Monsieur Phoenix, m’a envoyé les photos de moi, qui sont susceptibles d’être publiées pour le reportage de la soirée. A la suite de cela, je transfère le message à Mon Maître, afin de savoir s’il est d’accord pour que les photos sélectionnées, soient publiées.

    Dans son message Monsieur Phoenix m’avertit qu’il enverra les photos à notre cher webmaster, le week-end qui suit… Donc durant la semaine j’ai quelque nouvelle de Mon Maître, et puis plus rien à partir du mercredi, et je ne sais toujours pas ce qu’il a décidé pour les photos…

    Puis le samedi arrive et je n’ai toujours pas de nouvelles de Mon Roi, et donc je décide de prendre sur moi, et j’envoie un message à Monsieur Phoenix, que c’est d’accord pour la publication des photos qu’il m’a envoyé. Puis le soir venu, Mon Maître m’envoie des messages, et je reçois un message me disant qu’il est d’accord pour les photos. C’est alors que je prends la décision de lui avouer, par honnêteté envers lui, que j’ai déjà dit à Monsieur Phoenix que c’était ok, et que si je dois être punie pour cela, j’accepterais la punition sans broncher (ce qui était normal)…

    Alors Mon Maître, me répond, que faute avouée, faute à moitié pardonnée, mais seulement à moitié et que donc, oui je vais avoir une punition…

    Ma punition a consisté à envoyer les photos de moi pour le reportage à Melle Psyché, à me prendre en photo, nue à genoux, avec sur chaque sein, une photo de moi prise pendant la soirée, Mon Maître me laissant le choix des photos à mettre sur mes seins, et tenant un panneau sur lequel serait inscrit « Pardon Maître d’avoir agi sans ordre ».

    Parce que méritée...

    Je tiens à remercier Mon Maître, pour cette punition, qui m’a permis de me rappeler la règle…

    Je suis soumise meiline, s775 et j’apprends chaque jour auprès de Mon (nouveau) Roi, et j’en suis heureuse, et j’espère continuer à avancer à ses côtés, et surtout j’espère être digne de lui…


    4 commentaires
  • Bonsoir à toutes et tous, je reviens vers vous ce soir, à la demande de mon Maître, oui certains le savent déjà, d’autres ne le savaient pas encore… Eh bien c’est chose faite, oui j’ai un nouveau Maître, enfin, après presque un an seule…

    Je viens vers vous car je vais vous raconter la soirée Montrées que j’ai vécu le 8 février 2013. Avant de commencer je dois vous dire, que mon Maître m’avait donné une mission à remplir pour cette soirée. En effet j’ai su mardi soir, qu’il souhaitait que je porte à mon collier un phenix ou phoenix, symbolisant ma renaissance à ses côtés… Enfin c’est ainsi que je l’ai compris… J’ai donc du chercher mon phenix pour mon collier, si je ne remplissais pas ma mission, je savais que je serais punie. Autant vous dire, vous qui me connaissez bien, que cela m’a stressé, d’autant plus que j’ai eu énormément de mal à trouver une médaille, même un pendentif phoenix. Donc moins je trouvais, plus j’étais stressée…

    J’ai cherché partout, par chez moi, j’ai même regardé dans toutes les stations où on s’est arrêté en allant dans le Nord, et rien de rien… Puis vendredi Sir Mark, qui était mon accompagnateur, et moi avons enfin trouvé, en début d’après-midi, ce que je cherchais, ouf sauvée, j’avais mon phenix pour la soirée Montrées…

     

     Ma soirée Montrées (8.02.13)

     

     

     

     

     

     

     

     Le vendredi, ordre m’avait été donné d’être nue sous mes vêtements, donc j’étais en pantalon car il faisait hyper froid, mais sans sous-vêtements… Puis nous sommes rentrés à l‘hôtel, et là Sir Mark a souhaité s’entraîner au bondage sur moi.

     

    Ma soirée Montrées (8.02.13)

     

    Pour la soirée j’avais eu des directives très claires de la part de Mon Maître, je devais être toute en vinyle, puis pour la soirée il m’avait tout d’abord dit pas de fessée, ni de fouet, mais il est revenu dessus en me disant qu’il voulait que je vive la soirée que j’avais envie, et que je restais celle qui décidait de ce que je voulais faire ou pas. Pour être honnête, n’allant pas trop bien en ce moment, je suis restée sur le pas de fessée ni fouet, donc  avant la soirée j’avais discuté avec Sir Mark, de ce que j’acceptais de vivre ou pas… Tout était clair entre lui et moi.

    Donc une fois que Sir Mark a eu fini de s’entraîner, il était temps de commencer à se préparer, je me suis donc douchée, coiffée, maquillée, et mis du vernis sur mes ongles, et enfin habillée, pour aller au restaurant, petite robe courte et sexy, et talons rien d’autre, même pas des bas par le froid qu’il faisait et les bracelets aux chevilles et aux poignets… Nous sommes partis pour le restaurant, nous sommes arrivés en même temps que Monsieur Phoenix et Iliana (les 754) devant le restaurant. Nous nous sommes dit bonsoir et sommes vite rentrés nous mettre au chaud pour attendre les autres. Une fois tout le monde arrivé, la soirée se passait bien, je demandais l’autorisation à Sir Mark si je pouvais aller aux toilettes, ou aller fumer, les discussions allaient bon train, lorsque Monsieur Hadès dit à Sircé (les 745), parce que cette dernière voulait aller fumer, ah non tu n’y retournes pas, donne moi ça et il attrape le paquet de cigarettes. Et moi, je dis, par solidarité pour ma consoeur, c’est pas grave j’en ai des cigarettes, je vais t’en passer une… Et là Monsieur Hadès me dit en souriant, tais toi insolente… Je n’avais pas mesuré la portée qu’allait prendre ce mot insolente… Notre repas terminé, nous sommes partis pour le donjon ; Pour ceux qui ne le connaissent pas, le donjon se décomposent en deux parties, une partie bar, et une partie donjon, et quelques pièces.

    Une fois au donjon, je me suis changée, j’ai enfilé ma super tenue, puis sir Mark à attacher aux bracelets de cheville que je portais, une chaîne, autant vous dire que j’ai eu du mal à marcher avec. En plus le sol est en parquet dans le bar, ce qui fait que lorsque je suis entrée en tenue, je me suis tout de suite faite remarquée, et j’ai eu le droit, mais attention tu vas abîmer mon parquet, mais fais moins de bruit insolente, je vous l’avais dit que ce mot allait me coller…

    Ma soirée Montrées (8.02.13)

     

    Bref, avant de commencer, on a fêté les 3 ans du webmaster à la tête du site Montrées, il y avait un gâteau apporté par Monsieur Phoenix et Iliana, sur une idée de Masterfil. Notre cher webmaster fut très ému et heureux… Suite à cela, nous avons commencé les festivités… Sir Mark m’a fait enlever mon bustier, pour me bondager le haut du corps, avec les mains attachées dans le dos… Lorsqu’il a eu fini, il m’a demandé de faire le tour du bar ainsi, bien sûr mes passages, car il m’en a fait faire deux, ont été remarqués, avec ma chaîne aux chevilles… Monsieur Hadès qui s’occupait de sa soumise, m’a regardé à chacun de mes passages, et je baissais les yeux en me retenant de sourire… Puis lorsque je suis revenue vers Sir Mark à mon 2nd passage, Monsieur Hadès m’a fait goûter à son gant vibrant, muni de pointes au bout des doigts, les pointes apparemment c’est lui qui les a ajouté… Et je peux vous dire, que j’ai adoré ça, mais à tel point que j’ai bien failli me mettre à mouiller… Il faut dire que je suis hyper sensible… Je vous passe tous les détails, car ce serait trop long à tout vous raconter… Toujours est-il que lors de mes passages ainsi, je ne me suis pas sentie très à l’aise… En effet me faire remarquer de la sorte et en plus à moitié nue, mon dieu… Mais au vu des regards posés sur moi, je me suis sentie plus à l’aise, car je ne me sentais pas jugée et ça fait du bien… Ensuite nous sommes allés prendre la photo de groupe, je ne vous dirais trop rien dessus, car je ne veux pas gâcher la surprise, juste que Monsieur Hadès a été surpris que je n’ai pas de laisse… Eh oui, je n’en ai pas… Et Monsieur Hadès m’a interdit de rire avant que l’on fasse cette photo, sinon je goûterais à son gant, autant vous dire, que j’ai eu du mal à me retenir d’éclater de rire… Mais j’y suis arrivée un peu quand même… Après la photo, nous avons repris, là où nous en étions… Sir Mark m’a juste libéré les mains, mais mon bondage, a commencé à se défaire, alors je l’en ai averti, et Monsieur Hadès eh oui toujours lui, dit à Sir Mark, de quoi elle se plaint l’insolente… Et je lui ai dit je ne me plains pas, je préviens juste Sir Mark que mon bondage est en train de se défaire, ce à quoi il m’a répondu, ah alors ça va…

    Ensuite certains couples ont du nous quitter ce qui fait que l’on est resté en tout petit comité, mais cela ne nous a pas empêché de continuer… Sir Mark m’a fait mettre toute nue afin de me bondager, non seulement les seins mais également le sexe… et j’ai dû de nouveau faire le tour du donjon et du bar ainsi, et toujours en faisant un bruit d’enfer à cause de la chaîne… Suite a cela je me suis retrouvée à m’accouder au bar, puis la Maîtresse/Maître de mariesoum lui a fait prendre la même position que moi et elle a du se mettre à côté de moi. Et à la suite de ça, je me suis retrouvée mise au pilori… Et j’ai dû réfléchir à mon comportement insolent… Monsieur Hadès à ce moment là est passé à côté de moi, sans un regard, là c’était du sérieux… Alors j’ai gardé la tête baissée, et j’ai médité…

     Ma soirée Montrées (8.02.13)Ma soirée Montrées (8.02.13)

     

     

     

     

     

     

     Ma soirée Montrées (8.02.13)

     

    J’avoue que je me suis sentie penaude, il m’a ensuite détaché, j’ai demandé l’autorisation d’aller fumer et il me l’a accordé et lorsque je suis partie dans le fumoir j’ai entendu Sircé dire que je marchais mieux maintenant avec la chaîne aux pieds… Je ne m’en étais même pas rendue compte…

    Une fois revenue j’ai été libérée de mon bondage, je suis allée aux toilettes, après avoir eu l’autorisation, et en revenant j’ai plié les cordes de Sir Mark, comme me l’ont appris Monsieur Paul et Alcyone. Et j’ai eu le droit pendant que nous rangions nos affaires, à un T’es vraiment insolente, limite effrontée, de Monsieur Hadès…  Toujours est-il que tout s’est passé dans la très bonne humeur, et que j’ai vraiment apprécié que l’on ne soit pas trop nombreux car cela m’a permis de mieux apprendre à connaître ceux qui étaient là et je me sens toujours plus à l’aise en comité restreint… Je suis ainsi faite, c’est à cause de ma timidité, pour le coup, ceux qui étaient là à cette soirée, vous diront que je ne suis peut être pas aussi timide que cela… Mais cela dépend des circonstances et de comment je me sens…

    Je suis soumise meiline, s775, et j’ai vécu une merveilleuse soirée en compagnie de tout ce petit monde et même si j’ai été insolente, j’ai grandi durant cette soirée et j’ai appris à m’exhiber en étant remarquée à cause de cette chaîne… En fait je dirais que pour que la chaîne s’entende moins, il faut savoir l’occulter voire l’oublier… Sur ces bonnes paroles, je vous souhaite une bonne soirée, à vous qui me suivez… Respectueusement, soumise meiline, s775


    6 commentaires
  • Bonsoir à toutes et tous, je reviens vers vous ce soir, car ceux qui me suivent sur le site Montrées, ont vu tout d'abord mon présentoir, et la contribution de ma rencontre avec Monsieur Paul et son esclave Alcyone.

    Je vais vous raconter plus en détail le merveilleux week-end que j'ai passé en leur compagnie. Tout d'abord je suis partie de mon travail, j'ai sauté dans ma voiture, direction Nantes... Nous avions échangé nos numéros de téléphone au préalable en cas de problème, ou de retard... Lorsque je suis arrivée j'ai appelé sur le portable d'Alcyone, pour les prévenir, et le hasard faisant bien les choses, ils arrivaient au même moment...

    Bon vous me connaissez, je stressais bien sûr, de toute façon je stressais déjà avant de partir, je les avais d'ailleurs prévenu que cette rencontre me stressait quelque peu, ils m'avaient dit qu'il n'y avait pas de raison que tout se passerait bien... Lorsque je les ai vus descendre de leur voiture, j'ai vu leurs sourires, et j'ai vite compris que je pouvais me laisser guider les yeux fermés... Alcyone et moi nous nous sommes fait la bise, et j'ai serré la main de Monsieur Paul, et j'ai tout de suite vu qu'Alcyone était pleinement heureuse de ce qu'elle vivait, je l'ai vu tout au long du week-end... Si on me parle de simulation, j'aime autant vous dire que ça risque de me mettre très en colère, car oui on peut simuler la joie une soirée, mais certainement pas tout un week-end, d'autant plus que l'on a été 24/24 ensemble... Bref, j'ai donc vu une Alcyone esclave épanouie et heureuse, et j'ai vu un Maître soucieux de son esclave, la respectant profondément... Son regard m'a rappelé celui que Monsieur S avait lorsqu'il me regardait...

    Ensuite j'ai eu le privilège de visiter ce qu'ils appellent le donjon, lieu où Monsieur Paul retrouve son esclave, je ne vous en dirais pas plus sur ce lieu... En revanche je peux vous dire que Monsieur Paul a rappelé à Alcyone qu'elle n'avait pas reçu ses 12 coups de fouet. Étant donné que j'étais là, Monsieur Paul a demandé à Alcyone qu'il allait me demander ce que je déciderais, si je voulais lui en faire grâce ou non... Vous me connaissez, n'aimant pas les coups, j'ai donc expliqué à Monsieur Paul que n'étant pas SM, j'en faisais grâce à Alcyone. Alors Monsieur Paul m'a expliqué que ce n'était pas du SM, mais bien du D/s qu'ils pratiquaient lui et Alcyone, et que ces 12 coups de fouet étaient un symbole, ce que j'avais bien compris dans leurs écrits... Donc Monsieur Paul dit à Alcyone qu'il suit donc ma décision et qu'il lui en fait grâce. Et là, Alcyone me remercie, puis dit mais... Et je la vois se lever et aller, d'un pas plus que déterminé, chercher son fouet, puis s'agenouiller aux pieds de son Maître et lui présenté son fouet... J'ai parfaitement compris ce qu'elle a fait, seule les soumises ayant un rituel avec leur Maître peuvent le comprendre. On ne peut pas ne pas faire le rituel instauré avec son Maître, il en était de même pour moi avec Monsieur S. Aussi Alcyone ayant l'habitude de cela elle devait recevoir le fouet quelque soit la réponse que j'aurais pu donner. C’est pour cela qu’Alcyone a proposé le fouet à son Maître car pour elle, il ne pouvait en être autrement. Elle a donc reçu ses 12 coups de fouet, sous mes yeux admiratifs.

    Sortant du travail bien sûr je n'étais pas en tenue de soumise, c'est une chose que je ne peux pas me permettre, vu le public que j'accueille... Ils l'ont très bien compris... Ensuite nous sommes allés manger dans une brasserie, et nous avons rejoint Monsieur Juris un de leurs amis. Vu ma tenue bien sûr nous n'avons pas fait de photos dans la brasserie... De toute façon je ne sais pas si j'aurais pu, j'étais encore un peu stressée, mais surtout fatiguée aussi... Lorsque nous sommes partis Monsieur Juris nous a quitté mais pour mieux se revoir le lendemain soir... Lors de ce repas je me suis aperçue qu'Alcyone n'hésitait absolument pas à faire part de ses envies à son Maître et j'ai vu que ce dernier était très à l'écoute et très compréhensif, car je n'ai pas souvenir de l'avoir vu refuser...

    Monsieur Paul, Alcyone et moi sommes rentrés chez Alcyone, et là Monsieur Paul me dit qu'il y a le passage obligé par les anneaux de Nantes, je dis ok, et je suis allée me changer, je leur ai montré les tenues que j'avais emmené, Monsieur Paul et Alcyone m'ont aider à choisir, je me suis donc retrouvée en jupe, talon sans sous vêtements bien sûr et un haut transparent, et hop on est parti pour les anneaux. Il y avait du monde on est donc restées habillées, et la pauvre Alcyone était frigorifiée. Une fois les photos prises, Monsieur Paul m'a fait visiter Nantes, et m'a expliqué beaucoup de choses sur l'histoire de cette ville, c'est une ville magnifique et j'ai appris beaucoup de choses j'adore ça... Je commençais déjà à redevenir petit à petit une soumise... Puis nous sommes rentrés et nous avons discuté tous les trois, longtemps on a parlé de comment la journée du lendemain allait se dérouler, et nous avons échangé sur nos visions du BDSM, et je dois avouer que je me suis retrouvée dans leur philosophie... A ce moment là mon stress avait totalement disparu depuis un petit moment déjà... Puis nous sommes allés nous coucher, une grosse journée nous attendait le lendemain...

    Ma rencontre avec Monsieur Paul et son esclave Alcyone (les 772)

    Le lendemain matin lorsque je me suis levée, Monsieur Paul et Alcyone étaient déjà réveillés, Alcyone m'a demandé si je voulais prendre quelque chose... Bon je vais être honnête, j'ai un peu de mal le matin, et je lui ai donc demandé un café, puis elle me dit que je peux m'asseoir pour le boire, et elle me propose le canapé, à côté de son Maître ou les coussins mis au sol... Et moi gourde que je suis, je me suis assise sur le canapé... Bon je vous avoue c'est en me levant pour aller aux toilettes que j'ai réagi, bon ben trop tard... En revanche lorsque je suis revenue, je me suis bien assise sur les coussins au pied du canapé, ce qui était plus ma place...

    Ensuite Monsieur Paul nous a descendu Alcyone et moi afin de nous enchaîner dans la cave, autant vous dire qu'à ce moment là je me suis sentie toute petite, même si cela n'a pas duré longtemps... Ensuite nous sommes remontés et Monsieur Paul nous a fait écrire des phrases sur cette rencontre que nous étions en train de vivre, puis une, juste pour le site Montrées. Lors de l'écriture des phrases Alcyone m'a prêté un bout de son tapis, et je l'en remercie de nouveau car j'ai cru comprendre qu'en général elle ne le prêtait pas, c'est un privilège que j'ai eu et encore maintenant je m'en sens honorée... Là encore nous avons beaucoup discuté, et Monsieur Paul m'a fait comprendre que pour recevoir le fouet, ou le martinet et que sais-je comme autre engin de torture, comme je le pensais à ce moment là, il fallait réussir à séparer le corps de l'esprit... Je vous avoue que cela m'a fait beaucoup réfléchir, car on le sait tous, plus facile à dire qu'à faire... Je ne savais pas si je saurais séparer mon corps de mon esprit, je verrais bien le soir venu... Puis Monsieur Paul m'a dit que comme c'était ma première fois, il préviendrait les dominants qui seraient là, afin qu'ils y aillent doucement...

    Ensuite nous nous sommes préparés pour partir pour la ville où se trouvait le donjon qui serait le lieu ma première fois réelle en donjon avec des personnes que je ne connaissais absolument pas du tout... Pas trop d'appréhension de ma part, étonnant n'est-ce pas..?? En chemin nous nous sommes arrêtés pour cueillir des orties. Monsieur Paul a trouvé une clairière, dans laquelle nous sommes allés, et là il nous a demandé de nous déshabiller, je l'ai fait sans discuter, mais j'ai regardé derrière moi, pour être sûre qu'on ne nous regardait pas, mais tout en me déshabillant... Ridicule... Mais bon, une fois déshabillées, Monsieur Paul nous a fait goûter aux orties, peu pour moi car c'est la première fois que j'y goûtais, c'était une initiation et il fallait voir comment j'allais réagir, bon apparemment je réagis de façon limite allergène, comme ça je suis prévenue, et mon éventuel futur Maître aussi... Ensuite Monsieur Paul nous a donné l'autorisation de nous rhabillé, alors je pensais l'avoir remercié, mais apparemment, j'ai du le penser mais pas le faire au vu de sa tête et de celle d'Alcyone, je l'ai donc remercié, je me suis sentie gênée car ce n'est pas comme ça que m'a éduqué Monsieur S... Ensuite nous avons rejoint les voitures, et Monsieur Paul nous a cueilli du chèvrefeuille, ça sent super bon, j'ai adoré... Puis nous avons repris la route pour arriver jusqu'à notre destination.

    Une fois arrivés à l'hôtel et mon ennui de voiture réglé, encore merci à vous Monsieur Paul, nous sommes allés faire un tour dans la ville, puis nous sommes retournés à l'hôtel où nous nous sommes un peu posés. Puis Alcyone et moi nous sommes préparés, verni sur les ongles de pied, puis maquillage, qu'Alcyone a accepté de me prêter car je ne me maquillais pas avec Monsieur S, ce m'était pas une de ses demandes, mais Monsieur Paul le souhaitait pour cette soirée, je me suis donc maquillée. Ensuite nous nous sommes habillées Alcyone et moi, enfin Monsieur Paul nous a aidées à nous habiller. Il faut dire que mettre seule un corset, eh bien ce n'est pas évident, après m'avoir aidée avec mon corset, Monsieur Paul à aider Alcyone avec le sien... Puis Monsieur Paul a enfin pu s'habiller. Une fois prêts, il était temps que nous partions pour le donjon...

    Nous voilà arrivés au donjon, j'avais été prévenue que j'aurais les yeux bandés pour y aller car c'était ma première fois. Devant le donjon j'ai fait la connaissance de quelques uns des protagonistes de la soirée, deux couples anglais et nous avons retrouvé Monsieur Juris, sur qui Monsieur Paul et Alcyone m'ont fait de belles critiques... Nous allons donc devant la porte qui mène au donjon, et là avant de l'ouvrir, je me retrouve les yeux bandés... Puis Alcyone me prend les mains pour me guider... Le problème est que je suis en talon, que le sol est très escarpé je le sens, et en plus il descend de façon assez raide, ce qui fait que j'ai un moment de recul, je pousse même un cri, car je suis persuadée que je ne vais jamais réussir à descendre. Du coup j'essaie de m'agripper au mur, mais il est en pierre, c'est alors qu'un Maître se trouvant derrière moi m'attrape la main, ainsi soutenue j'arrive à descendre, après les premiers pas faits, je gère mieux, je descends moins vite que tout le monde et j'ai failli déshabiller Alcyone avant l'heure en marchant sur sa jupe, mais je descends doucement mais sûrement. Une fois enfin arrivée dans le donjon en lui même, on me fait asseoir sur une chaise, en fer, elle est froide je le sens, et automatiquement je pose mes mains sur mes cuisses, paumes vers le ciel. Je ne sais pas pourquoi j'ai fait ça, mais je l'ai fait... Monsieur Paul vient me parler à mon oreille, et me dit qu'ils vont chercher les derniers invités, et il me dit de m'imprégner des lieux. Quelques minutes passent, toujours les yeux bandé je reconnais la voix de Monsieur Juris, qui me dit de venir par là, il me prend par la main et me guide, puis m'arrête et me dit de me mettre à genoux, et d'attendre ainsi sur le sol. Le sol est en pierre je le sens au niveau de mes genoux, Alcyone me met un tapis sous les genoux, pour que je n’aie pas mal. Là j'ai de nouveau attendu, j'avais toujours les yeux bandés, mon esprit a beaucoup travaillé durant tout ce temps, et j'ai beaucoup pensé à Monsieur S... Oui j'aurais aimé qu'il soit là...

    Puis on m'a enlevé le bandeau que j'avais sur les yeux, et là j'ai vu la pièce, les murs en pierre, elle n'était éclairée qu'à la bougie, puis mes yeux ce sont posés sur la croix de Saint André, puis sur le carcan, et le matériel pour suspendre, une cage, une espèce de cachot... Bref j'écarquillais les yeux d'étonnement, mes yeux brillaient parce que le donjon ressemblait à ce que j'avais toujours imaginé... Je ne pouvais rêver meilleur lieu pour ma première fois réelle en donjon. Ensuite chaque soumise exposée face à Monsieur Paul et Alcyone leur ont offert des cadeaux qu'elles leur ont apportés, pour ma part je l'avais fait le vendredi soir. Cette soirée était particulière pour Monsieur Paul et Alcyone, ils fêtaient leurs deux ans de vie commune.

    Suite à cela, nous sommes passés aux choses sérieuses... Cela a d'abord commencé par des bondages. Avant cela Monsieur Paul a expliqué mon cas de soumise sans Maître, et il a surtout expliqué que c'était ma première fois et qu'il fallait y aller doucement, comme je vous le disais ce n'est pas pour rien que je me suis sentie en sécurité et protégée. Alcyone est venue me demander comment j'allais, je lui ai dit que j'allais très bien, et je lui ai demandé si je pouvais enlever ma jupe. (Je portais une jupe avec mon corset avec une robe très transparente par dessus). Là Alcyone m'explique comment je dois faire pour demander à Monsieur Paul si je pouvais enlever ma jupe. Elle m'explique que je dois mettre mes mains derrière mon dos, de garder la tête baissée et de demander à Monsieur Paul l'autorisation d'enlever ma jupe. Je me suis donc dirigée vers Monsieur Paul, tête baissée, les bras derrière mon dos et je lui ai demandé l'autorisation de l'enlever. Monsieur Paul m'a demandé pourquoi je souhaitais l'enlever, et gardant la position, je lui ai expliqué que j'avais trop chaud avec, et qu'elle me collait à la peau. Monsieur Paul m'a donc autorisé à l'enlever, je l'ai remercié et l'ai enlevée. Ensuite Monsieur Paul m'a présenté à deux dominas (des hommes transexuels). Je leur ai dit bonsoir Madame à chacune d'elle, puis il m'a demandé de me présenter, j'ai donc dit que j'étais Meiline, s775. Elles lui ont demandé des conseils pour le bondage, j'ai donc servi de modèle. Alcyone a dit à son Maître que le mieux était de m'enlever mes chaussures, car les talons ça fait mal aux pieds, du coup j'ai pu enlever mes chaussures, et je dois avouer que mes pieds se sont sentis mieux. Puis Monsieur Paul m'a fait un premier bondage, mais il ne lui convenait pas, il l'a donc défait et m'en a fait un autre que j'ai gardé. Puis il a fait des démonstrations de bondages sur mes poignets pour montrer comment faire pour se servir du bondage afin de pouvoir attacher la soumise. Et il a montré un exemple de bondage qui peut servir de collier avec une corde longue au bout, pouvant servir à une soumise comme moi sans collier, le temps d'une soirée. Avant de le faire, il m'a dit que pour le faire, je devais avoir confiance en lui non pas à 100% mais à 2000%. Je me suis laissée faire, il a donc fait la démonstration, et a montré comme les nœuds étaient sécurisés, car même en tirant sur la corde ça n'étranglait pas la soumise, et il m'a fait faire deux pas pour le prouver et je confirme ça ne m'a absolument pas serré le cou. En défaisant ce bondage, Monsieur Paul m'a dit Merci beaucoup... Puis il a profité de ce moment pour me donner un mot sécurité, même moi je n'y avais pas pensé, c'est vous dire... Au moment du bondage, j'ai beaucoup pensé à Monsieur S lorsqu'il me faisait des bondages... J'adore ça que voulez-vous c'est comme ça... Bref...

    Ensuite j'ai eu le droit à une pause et Monsieur Paul m'a conseillé de m'hydrater. J'ai donc suivi son conseil, j'ai bu du café, comme je le prends sans sucre, j'ai été bien hydratée... Puis je suis retournée m'asseoir sur une chaise, histoire de me reposer un peu, j'ai gardé la même position que la première fois. Puis Monsieur Paul m'a mis ma carte de soumise dans ma main pour me prendre en photo dans cette position, car il l'a trouvé belle... Puis il m'a mise debout, pour me prendre en photo et il m'a relevé la tête, mais je l'ai rebaissé, alors il l'a relevé de nouveau, j'ai donc gardé la position pour la photo.

    Ma rencontre avec Monsieur Paul et son esclave Alcyone (les 772)

    Puis Monsieur Paul m'a dit qu'on allait me mettre dans le carcan, et que j'allais goûter à la badine et au martinet. J'ai dit que j'étais d'accord et c'est sereine que je suis allée m'installer dans le carcan. C'est Monsieur Juris et Alcyone qui m'y ont installée. Ils l'ont d'abord relevé afin que je ne sois pas trop mal, puis hop me voilà enfermée, impossible de m'enfuir, mais pour être honnête je n'en avais pas envie non plus. Une fois installée la fessée a commencé... Alcyone s'est mise devant moi et m'a tenu les mains. Elle me les a tenu tout au long de cette longue fessée. D'abord Monsieur Juris avec le martinet doucement, là ça allait ça m'a permis de commencer à séparer mon corps de mon esprit... Ensuite je ne sais plus trop l'ordre, j'ai eu la badine sur les fesses mais aussi sur les cuisses, et j'ai eu la fessée à main nue par une des dominas. Elle a fait une pause et m'a demandé comment j'allais, et comme je ne savais pas qui s'occupait de mes fesses à ce moment là, j'ai dit oui ça va Monsieur. Et là j'entends un "Pardon!!" J'ai compris que je venais de me planter, je me suis donc rectifiée en disant pardon Madame, et lorsqu'elle a repris la fessée j'ai senti que les coups étaient plus durs, normal je n'avais qu'à pas me tromper... Mais ça allait, je gérais, je ne ressentais pas de douleur. Puis j'ai eu le droit à la canne anglaise, donnée par Maître Malcom, un Maître anglais expert de la canne anglaise, je peux vous dire qu'encore au moment où je vous écris je me sens honorée de cette attention qu'il m'a faite. Je ne sais pas combien de temps cela a duré, en tout, mais toujours est-il que les seuls moments où j'ai eu mal ont été les coups plus durs donnés avec la canne. Là tout mon corps se contractait, et je serrais les doigts d'Alcyone, la pauvre... Et elle sentant que j'avais vraiment mal, disait stop à Mr Malcom. Et elle me disait il l'a vu, effectivement les coups reprenaient plus doux, puis de temps en temps hop un coup plus violent et là j'avais de nouveau vraiment mal, et j'écrasais de nouveau les doigts d'Alcyone, elle a serré ma tête un peu plus contre elle, Mr Malcom reprenait plus doucement. Je me suis sentie très proche d'Alcyone à ce moment là, et j'ai été très touchée qu'elle soit avec moi pour ce grand moment que j'étais en train de vivre.

    Ma rencontre avec Monsieur Paul et son esclave Alcyone (les 772)

    Ensuite j'ai eu une pause qui je dois bien vous l'avouer était la bienvenue... Et j'ai vu l'esclave réclamer l'attention de son Maître, ce que j'ai compris car il n'avait pas encore passé beaucoup de temps avec elle... Comme ils m'ont dit, c'est le problème d'avoir un Maître très connu pour le bondage, tout le monde lui demande des conseils. Ce que je confirme... C'est alors que Monsieur Paul s'est occupé d'Alcyone. Alcyone m'a prêté son tapis pendant que son Maître s'occupait d'elle. Je me suis donc assise en tailleur sur le tapis de l'esclave, je sais que là encore c'était un privilège pour moi, mes mains toujours les paumes vers le ciel. C'est alors que Monsieur Paul est allé chercher le fouet de l'esclave, et il me l'a posé dans les mains, le temps d'aider Alcyone à se déshabiller, puis une fois l'esclave nue, Monsieur Paul s'est tourné vers moi pour prendre le fouet et là machinalement je le lui ai tendu, il l'a pris et m'a remercié. J'ai eu l'impression, je dis bien l'impression, que mon geste l'a quelque peu surpris, mais je peux me tromper... Puis j'ai vu Alcyone recevoir quelques coups de fouet, et ensuite j'étais au premier rang pour voir Monsieur Paul réalisé un bondage en suspension sur Alcyone.

    Je peux vous dire que je savais la chance que j'avais d'être au premier plan pour voir ça et j'ai regardé en silence, et avec beaucoup d'admiration, autant pour le talent de Monsieur Paul que pour la patience dont a fait preuve Alcyone. Afin de réaliser la suspension, Maître Paul a du allonger Alcyone déjà bien attachée, sur le ventre, il s'est fait aider par Monsieur Juris pour cette périlleuse étape. Et lorsque j'ai vu Alcyone allongée ainsi sur le ventre, je me suis allongée moi aussi au sol et je me suis mise à lui caresser les cheveux. Ne me demandez pas pourquoi je l'ai fait, je ne sais pas, je l'ai fait naturellement... Puis lorsque les cordes ont été installées, Monsieur Paul a monté Alcyone, c'était tout simplement magnifique à voir et à regarder. Puis on a défait mon bondage, pour finir le bondage en suspension d'Alcyone afin qu'il soit plus joli. Monsieur Paul a donc redescendu Alcyone, pour mettre les cordes du bas et les attachées à un carcan, dans lequel j'ai été installée, enfin juste les pieds.

    Ma rencontre avec Monsieur Paul et son esclave Alcyone (les 772)

    Suite à cette photo, Monsieur Paul m'a enlevé du carcan et est allé je ne sais plus trop quoi faire, et Alcyone l'a appelé car elle commençait à se sentir mal ainsi suspendue, et Monsieur Paul s'est précipité pour la faire redescendre. J'ai trouvé que c'était une image très forte, très sincèrement...

    Ensuite nous avons eu une pause ce qui a permis à Alcyone de se réchauffer. Et nous avons été rejointes par deux autres soumises. Nous étions 5, l'esclave et quatre soumises. La 4ème soumise s'est vu mise sur le carcan afin de recevoir le fouet... Et là ce fut un des pires moments de la soirée pour moi... Je n'ai pas pu regarder, d'entendre le fouet et de l'entendre crier, cela a été très difficile pour moi... Les larmes sont montées, Alcyone l'a vu et elle m'a dit que ce n'était rien, que c'était juste le bruit du fouet qui était impressionnant... Si vous saviez à quel point j'aurais aimé être à sa place, pour qu'elle n'ait plus mal...

    Ensuite nous avons eu une pause, pour manger le délicieux gâteau d'anniversaire offert par Monsieur Paul et Alcyone. J'ai de nouveau bu du café à ce moment. Après que nous ayons mangé le délicieux gâteau en regardant le magnifique diaporama fait par Monsieur Paul, Alison s'est mise à 4 pattes devant Monsieur Paul pour lui demander de la punir pour des fautes qu'elle avait commises, une fois la liste faite, il a été décidé qu'elle aurait 24 coups de fouet. Monsieur Paul dit puisque vous n'avez pas de fouet je vais utiliser le fouet de l'esclave, et d'un coup j'ai vu Alcyone se mettre elle aussi à 4 pattes devant son Maître et lui demander d'être punie avec Alison. A ce moment j'ai failli en faire autant, ne me demandez pas pourquoi j'ai failli faire pareil, car je ne me l'explique pas, tout comme je ne sais pas pourquoi je l'ai pas fait au final... Alison et Alcyone ont donc reçu 12 coups de fouet chacune. Monsieur Paul est venu m'expliquer qu'Alcyone étant une esclave, elle est de rang inférieur à la soumise, chose qu'il m'avait déjà expliquée, et il me dit que de ce fait, l'esclave se doit de prendre une partie de la punition d'une soumise. Et là j'ai eu encore plus d'admiration pour Alcyone et son rang d'esclave...

    Ensuite on nous a fait mettre, l'esclave, les 3 autres soumises et moi, toute nue pour avoir le droit à la cire... Monsieur Paul m'a aidé à enlever mon corset, et je me suis retrouvée entièrement nue devant 11 personnes que je ne connaissais pas ou à peine... Et je n'ai même pas eu un geste de pudeur, ni ne suis devenue toute rouge... Merci à vous Monsieur S, car sans vous et tout ce que vous m'avez fait faire, je n'y serais sûrement pas arrivée, ou alors j'aurais été extrêmement gênée... Il faut savoir aussi que dans ce donjon si je me suis sentie en sécurité c’est que toutes les personnes présentes ne sont pas des voyeurs mais simplement des personnes qui aiment ce qu'elles font sans aucune pudeur. De la on nous a demandé de nous allongé sur le ventre et tête bêche. Mais avant de recevoir la cire nous avons eu le droit au fouet, j'ai eu des moments douloureux, j'ai même failli pleurer, surtout lorsque cela tombait sur ma fesse gauche... Mais Monsieur Paul et Alcyone veillaient, et ils disaient d'y aller doucement. Ensuite j'ai reçu les coups surtout sur le dos et les cuisses ce qui m'allait bien mieux... Puis d'un coup j'entends crier, je me demande ce qui se passe... Et je comprends lorsque je sens quelque chose de chaud me coulait dans le dos, je suis surprise mais je ne crie pas en revanche mon corps réagi. Et là cire continue de couler, les cris se sont calmés, la cire continue d'arriver sur nos corps, je me laisse partir, enfin je laisse mon esprit partir, j'aime ce que je ressens. Puis de nouveau j'entends Alcyone que je considère désormais comme ma grande sœur, et les autres soumises criaient, je me demande ce qui se passe, et là je sens en même temps que je reçois de la cire, du froid, c'est un glaçon, je ne crie pas car j'adore cette sensation de chaud/froid, mon esprit part encore plus, je vais même vous dire que j'ai kiffé... Je sens qu'on me fait glisser un glaçon dans la raie de mes fesses, j'apprécie ce moment, j'aime vraiment cette sensation de chaud/froid... Puis j'entends les dominas se demandaient si je ne dors pas, et l'une d'elle me demande si ça va, et je lui réponds ça va très bien Madame. Très honnêtement à ce moment là c'est le nirvana pour moi... Mais je reste à l'écoute de ce qui se passe autour de moi... Et j'entends Monsieur Paul demandait à Alcyone si ça va, et je n'entends pas de réponse de ma grande sœur, alors je relève la tête et la regarde, et là je vois qu'elle pleure... Moi qui me sens si bien et ma grande sœur qui pleure, je me sens triste de la voir pleurer... Monsieur Paul qui voit son esclave pleurer, se penche, lui prend les mains et lui demande pourquoi elle pleure. Alcyone n'arrive pas à répondre, et Monsieur Paul lui demande si c'est parce qu'elle est heureuse, et Alcyone répond que oui, elle est heureuse, alors j'attrape sa main, car je veux vivre ce moment avec elle... Elle me regarde et me rassure, en me disant qu'elle va bien, je la crois, mais je garde tout de même sa main dans la mienne... J'ai apprécié ce moment d'osmose entre elle et moi... Puis nous avons eu de nouveau le droit au fouet, avant d'avoir le droit de nous relever et de nous enlever mutuellement la cire que nous avions sur nous...

    Ma rencontre avec Monsieur Paul et son esclave Alcyone (les 772)

    Après cela nous n'avons plus été sollicitées, il faut dire que la soirée a été intense, en tout cas pour moi... Ce sont les dominas qui se sont aperçues que j'étais gelée, moi je trouvais que ça allait, elles ont donc hélé Monsieur Paul et lui ont demandé à ce que je sois couverte, c'est alors que Maître Paul a demandé à Alcyone de me donner sa cape à lui, autant vous dire que cela m'a beaucoup touchée et honorée, puis je suis allée m'asseoir avec Alcyone et Rose, puis nous avons été rejointes par Alison et Susie, là j'ai compris tout le sens du mot communauté, une complicité s'était créée entre nous 5, j'étais heureuse parmi elles, je me suis sentie à ma place... Monsieur Paul nous a prise en photo et il m'a dit qu'elle était très belle, car on voyait très bien dessus à quel point j'étais heureuse.

    Ma rencontre avec Monsieur Paul et son esclave Alcyone (les 772)

    Puis le temps de se quitter est arrivé, j'ai pu voir le chemin que j'avais pris pour arriver jusqu'au donjon... Le chemin était un chemin avec des murs en pierre, il y avait de magnifiques voûtes, des grilles aussi et même un ancien puits... Le chemin pris tout comme le donjon lui-même, ont tout de ce qu'on peut s'imaginer pour aller dans un donjon, je suis prête à y retourner... Lorsque l'on s'est dit au revoir, une des dominas m'a dit que j'étais une très bonne soumise et que je méritais de me trouver un Maître, et elle m'a fait un petit bisou sur la bouche...

    Sur le chemin que nous faisions à pieds entre la voiture et l'hôtel Monsieur Paul m'a prise par le bras et m'a serré contre lui, j'ai eu la sensation que c'était comme pour me dire que j'étais une soumise, une vraie... Bref ce geste m'a fait chaud au cœur... Une fois couchée, même si j'étais fatiguée par toutes ces émotions, je n'ai pas vraiment dormi, j'ai beaucoup cogité et j'ai compris beaucoup de choses... Il n'y a pas eu de sexe du tout durant toute cette soirée et je dois avouer que j'en étais plus qu'heureuse, être tripotée m'aurait gâché le plaisir au final... J'ai vécu une soirée 100% BDSM...

    Le lendemain matin nous sommes allés charger les voitures, puis nous sommes allés boire un café avant de nous quitter, et en chemin nous avons retrouvé les deux couples anglais qui étaient à la soirée... Et Alcyone a dit à Mr Malcom qu'il m'avait fait un énorme bleu et Mr Malcom a dit qu'il était très fier, et il me regarde et me demande pourquoi je ne l'ai pas remercié... Je l'avais remercié la veille au soir, donc je lui demande quand?? Et il me dit ce matin... Bon là j'avoue je ne savais pas que je me devais de le remercier à nouveau, et avec humour j'ai répondu vous savez ce matin Meiline elle dort encore, ce qui était vrai... Quand je vous dis que j'ai du mal le matin surtout au réveil, eh bien la preuve, j'ai vraiment du mal, disons que je le saurais pour une prochaine fois et que j'espère que je serais plus réactive surtout...

    Puis nous nous sommes installés à une terrasse de café et nous avons discuté de mon ressenti de la soirée, comme je viens de le faire et c'est à ce moment là que j'ai révélé à Monsieur Paul et Alcyone qu'avant de venir les rencontrer, j'étais pleine de doutes et que j'en étais arrivée à envisager d'arrêter ma soumission et que j'attendais beaucoup de cette rencontre, ils m'ont regardé et m'ont demandé qu'elle était donc ma décision, et c'est avec un immense sourire que je leur ai dit qu'il était clair pour moi que j'avais envie de continuer... Ils en ont été très heureux pour moi...Puis je leur ai dit que j'avais compris leur philosophie du BDSM, ils ne sont pas pour le libertinage ni vraiment l'exhibitionnisme ou encore l'échangisme ce qui se comprend. Car j'ai percuté après la soirée, que dans BDMS (Bondage/Disicipline, Domination/Soumission, Sado/Masochisme), il n'est nul part question de sexe, de libertinage, d'échangisme ni même d'exhibition... Après chacun voit midi à sa porte, mais il est clair que ma vision du D/s a énormément changé depuis ce week-end du 23 juin 2012...

    Je sais que ce que je suis en train d'écrire va en surprendre plus d'un, mais j'assume parfaitement... Et je m'aperçois que Monsieur S m'a éduqué dans ce sens au final, même si j'ai fait des exhibitions en cam, je sais que c'était pour que je perde ma pudeur... Il ne m'a jamais rien fait faire par hasard, et je ne peux que l'en remercier une fois de plus...

    Je tiens encore à remercier Monsieur Paul et Alcyone pour leur accueil, pour m'avoir permise de les voir vivre leur relation en réel dans leur vie de tous les jours. Et maintenant que je les connais encore mieux, je ne permettrais plus qu'on leur manque de respect... J'ai laissé faire lorsque ça leur est arrivé sur le forum de Montrées, car je ne les avais pas vu en réel, et j'avais un Maître que je ne pouvais pas déshonorer par mes propos qui auraient sûrement été déplacés, mais maintenant que j'ai vu de mes yeux vus, et que je n'ai plus de Maître, je ne me gênerais pas pour remettre à leur place leurs détracteurs...

    Je suis soumise Meiline, s775 et comme me l'a dit Monsieur S, j'ai fait beaucoup de chemin sans sa compagnie, ce qui n'est pas complètement vrai, car il a été là pour m'encourager, me guider, me conseiller et me soutenir pour que je puisse faire tout ce chemin. De plus Monsieur S a toujours été dans mes pensées dans ces moments forts de ma vie de soumise. J'espère que j'aurais l'occasion de revivre un tel week-end en compagnie de Monsieur Paul et d'Alcyone, car je sais que j'ai encore beaucoup à apprendre d'eux...


    10 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires